Soutien aux Ecoles Techniques en Afrique (ASETA)

L’Association de Soutien aux Ecoles Techniques en Afrique (ASETA) est née le 7 octobre 1993 à l’initiative de Pierre PRIE qui a vécu 25 années en Afrique. Elle vise à aider les écoles pour le développement et le maintien des filières techniques validant une formation compatible avec l’emploi local.

Proches des éducateurs salésiens de Don Bosco, Pierre est convaincu de la nécessité de développer les écoles techniques pour relever les défis de transformation sociale du continent africain.

Au gré de ses rencontres, il devient témoin des difficultés rencontrées par ces établissements éducatifs, dont le défi majeur reste le financement des équipements pédagogiques (matériel professionnel) nécessaires au bon déroulement des formations : financement, renouvellement dû à l’usure, rachat en raison d’une hausse des demandes d’inscriptions, mise aux normes selon le marché du travail… Attaché au continent africain et à l’éducation des jeunes, il décide d’y vouer une partie de sa vie, avec sa femme Nicole.

Au début, l’aide se fait surtout par l’achat, la récupération, l’expédition de petit outillage, de documentations techniques, de préparation de cours spécifiques et de matériels didactiques. De nombreux colis sont expédiés (jusqu`à 600 par an) pour une trentaine d’établissements scolaires soutenus dans 14 pays d’Afrique francophone.

Pour récolter les fonds nécessaires à l’aide aux écoles techniques, l’association fait des appels réguliers à ses fidèles donateurs, et multiplie les actions de solidarité. Grâce à ces donateurs, la Fondation Don Bosco peut soutenir chaque année en moyenne 3 projets pour un montant total moyen de 12 000 euros. En 2019, nous avons soutenu grâce à vous 4 écoles au Congo (machines outils), Mali (équipement section construction métallique), Guinée-Conakry (construction d’une salle de classe), et Cameroun (menuiserie) .

Désireux de pérenniser l’action de l’association, et pour faire face à une œuvre devenue de plus en plus lourde pour ses bénévoles, et à l’évolution de l’aide à apporter, l’association se tourne en 2008 vers la Fondation Don Bosco, Fondation des salésiens de Don Bosco en France, pour répondre aux demandes des écoles et pour gérer les dons.

Leur but est commun : la formation des jeunes dans les établissements techniques et professionnels.

En effet, chaque année, des écoles font appel à la Fondation pour un soutien matériel et logistique à leur formation. Un dossier complet et détaillé de leurs besoins est fourni afin de répondre à leur demande.

Voici les projets retenus pour cette année 2020, et que vous pouvez soutenir :

  1. Equiper le CPET, Parakou (Benin) – objectif de 5000€

Le Collège Privé d’Enseignement Technique (CPET) est implanté à Parakou, au Benin, depuis 1987 ; il « s’engage dans un travail assidu, avec assez d’abnégation pour faire des élèves de bons techniciens avec une compétence professionnelle, morale et spirituelle aiguë. » Reconnu pour son sérieux, il accueille filles et garçons et les forme à des filières professionnelles. Il a bénéficié de partenariats locaux importants (Canal+ par exemple).

L’un des plus grands défis du Bénin reste l’éducation : le faible taux d’achèvement du primaire (79.2% en 2015) et la qualité de l’éducation restent préoccupants. Dans le cycle secondaire, le taux net de fréquentation scolaire est estimé à seulement 44%. Plus grande ville du nord du Bénin, Parakou présente des enjeux forts de développement pour le pays.

Le CPET souhaite acquérir des équipements pour son laboratoire électrotechnique à hauteur de 5 000€. Ce matériel servira à l’équipement de laboratoire, l’équipement électrique d’atelier et outillage, et pour les salles informatiques, électroniques et automatisme.

2.Tous unis pour l’éducation : soutenir la Juk Spel face au Coronavirus, Kenitra (Maroc) – objectif de 7 000€

La Juk Spel est une école du réseau Don Bosco, spécialisée en électricité. Elle est basée à Kenitra au Maroc, à 30 mn de Rabat la capitale. Son diplôme est reconnu depuis 15 ans par le ministère de la formation professionnelle du Maroc, et ses diplômés sont recherchés et appréciés des entreprises locales. Ils sont qualifiés, responsables et maîtrisent le français. Comme toutes les écoles salésiennes, ils offrent une formation technique et humaine aux jeunes qui la fréquentent. Mais ce sont aussi des jeunes dont les familles ont des revenus modestes.

La crise du Coronavirus a mis la Juk Spel et son enseignement de qualité en grandes difficultés économiques. Fermée depuis mi-mars, accueillant majoritairement des familles impactées par la crise (famille à revenu modeste et sans emploi depuis la crise du COVID-19), l’école se prive de sa seule et unique source de financement : les frais de scolarité. A distance, l’école assure son obligation de continuité pédagogique jusqu’à la fin de l’année scolaire, sur demande du gouvernement. Mais la Juk Spel n’est plus en mesure de soutenir les salaires de ses professeurs (en moyenne de 5000 Dirham/mois/professeur soit 500€). La Fondation s’engage à soutenir cette école professionnelle, importante pour la jeunesse marocaine, en ces temps si particuliers.

Le montant de 7000€ permettra de soutenir toute l’équipe de professeurs de l’école sur un mois, afin de continuer leur mission auprès de la jeunesse marocaine.

Avec vous, la FONDATION DON BOSCO pourra continuer à soutenir ces écoles. Vous pouvez donner ici ou par courrier à la Fondation pour les écoles techniques en Afrique.