Soutien aux Ecoles Techniques en Afrique (ASETA)

L’Association de Soutien aux Ecoles Techniques en Afrique (ASETA) est née le 7 octobre 1993 à l’initiative de Pierre PRIE qui a vécu 25 années en Afrique. Elle vise à aider les écoles pour le développement et le maintien des filières techniques validant une formation compatible avec l’emploi local.

Proches des éducateurs salésiens de Don Bosco, Pierre est convaincu de la nécessité de développer les écoles techniques pour relever les défis de transformation sociale du continent africain.

Au gré de ses rencontres, il devient témoin des difficultés rencontrées par ces établissements éducatifs, dont le défi majeur reste le financement des équipements pédagogiques (matériel professionnel) nécessaires au bon déroulement des formations : financement, renouvellement dû à l’usure, rachat en raison d’une hausse des demandes d’inscriptions, mise aux normes selon le marché du travail… Attaché au continent africain et à l’éducation des jeunes, il décide d’y vouer une partie de sa vie, avec sa femme Nicole.

Au début, l’aide se fait surtout par l’achat, la récupération, l’expédition de petit outillage, de documentations techniques, de préparation de cours spécifiques et de matériels didactiques. De nombreux colis sont expédiés (jusqu`à 600 par an) pour une trentaine d’établissements scolaires soutenus dans 14 pays d’Afrique francophone.

Pour récolter les fonds nécessaires à l’aide aux écoles techniques, l’association fait des appels réguliers à ses fidèles donateurs, et multiplie les actions de solidarité. Grâce à ces donateurs, la Fondation Don Bosco peut soutenir chaque année en moyenne 3 projets pour un montant total moyen de 12 000 euros. En 2019, nous avons soutenu grâce à vous 4 écoles au Congo (machines outils), Mali (équipement section construction métallique), Guinée-Conakry (construction d’une salle de classe), et Cameroun (menuiserie) .

Désireux de pérenniser l’action de l’association, et pour faire face à une œuvre devenue de plus en plus lourde pour ses bénévoles, et à l’évolution de l’aide à apporter, l’association se tourne en 2008 vers la Fondation Don Bosco, Fondation des salésiens de Don Bosco en France, pour répondre aux demandes des écoles et pour gérer les dons.

Leur but est commun : la formation des jeunes dans les établissements techniques et professionnels.

En effet, chaque année, des écoles font appel à la Fondation pour un soutien matériel et logistique à leur formation. Un dossier complet et détaillé de leurs besoins est fourni afin de répondre à leur demande.

Voici les projets retenus pour cette année 2022/2023, et que vous pouvez soutenir :

1.       Amélioration des équipements de l’atelier de plomberie – Cotonou (Bénin) – 4 900 €

L’école professionnelle salésienne Saint Jean Bosco de Zogbo à Cotonou accueille des garçons de 15 à 25 ans issus de familles à faible revenu.

La filière plomberie se déroule sur 2 années avec des promotions de 30 élèves. Elle est sanctionnée par une attestation de fin de formation et prépare les apprenants au Certificat de Qualification aux Métiers et Certificat de Qualification Professionnelle. Elle s’adresse principalement aux jeunes qui sont déscolarisés.

Le parc de matériel est vétuste, notamment pour les travaux pratiques, et les conditions de travail n’y sont pas optimum. Avec cet apport de matériel, c’est donc une formation de meilleure qualité qui sera offerte.

2.       Renforcement de la qualité de la formation en mécanique automobile – Parakou (Bénin) – 5 000 €

Le Centre Professionnel et Technique de Parakou a un effectif total de 596 apprenants dans 5 filières différentes. Les élèves, modestes, viennent de Parakou et des environs. C’est un établissement très dynamique qui possède même un « bureau d’emploi » pour accompagner les apprenants dans la réalisation de leurs stages et créer les conditions nécessaires pour faciliter leur intégration dans les entreprises sur place.

Dans la filière « mécanique auto », ils sont 117 élèves dont 6 filles, et une dizaine d’enseignants. Grâce à la qualité et la disponibilité des équipements que nous pourrons fournir, ce sera au moins 4 promotions qui pourront en bénéficier, soit 720 élèves. C’est en effet un métier en pleine évolution car les nouvelles voitures ont des équipements avec de plus en plus d’électronique.

3.       Remplacement matériel usagé atelier électricité – Sikasso (Mali) – 5 000 €

Le Centre de Formation Professionnelle Saint Jean Bosco de Sikasso, créé en octobre 1995 dans le quartier Wayerma à Sikasso, accompagne les jeunes dans l’apprentissage des différents métiers professionnels (3 filières) afin d’obtenir les diplômes du CAP et du BT. Ces jeunes sont pour la majeure partie défavorisés et marginalisés, âgés de 15 à 24 ans.

La filière « électricité » forme au Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) en 3 ans. Cette filière a 124 apprenants dont 11 filles. Il s’agit de renouveler les équipements de cette filière et d’en moderniser certains afin d’être en phase avec la réalité extérieure.

4.       Complément équipement filière construction métallique – Touba (Mali) – 5 000 €

La république du Mali dépend à 75% de l’agriculture. Sa population est pauvre et manque de nourriture. Pourtant, les salésiens qui y sont croient en l’avenir et sont présents depuis 1981 à Touba. Ils ont ouvert en 2011 un collège, et en 2014 un centre d’apprentissage. De plus ils ont fait construire, grâce à des ONG, un Foyer Don Bosco qui fait partie du « Complexe Scolaire Saint Jean Bosco » et accueillent, entre autres, 60 élèves internes. Ils ont une filière agricole et une filière « construction métallique ».

Cette dernière souhaite améliorer ses équipements pour offrir une formation de meilleure qualité. Celle-ci complète avantageusement la filière agricole.

5.       Complément d’équipement pour la filière maintenance audiovisuelle et informatique – Ebolowa (Cameroun) – 5000 €

L’institut de Formation Professionnelle et Technique Don Bosco d’Ebolowa compte 9 filières et une centaine de jeunes dont 40% de filles le fréquente.

La filière maintenance audiovisuelle est la moins équipée de toute, et la moins en adéquation avec la réalité des équipements que les élèves auront à traiter. C’est donc pour compléter et améliorer la qualité des équipements que cet institut professionnel s’est tourné vers les donateurs de la Fondation Don Bosco – Aseta.

6.       Renforcement des équipements de la filière métallerie – Yaoundé -Mimboman (Cameroun) – 4 900 €

L’Institut Don Bosco de Mimboman accueille 500 jeunes dans 10 filières. L’institut salésien dispense une éducation intégrale aux jeunes vulnérables. Il permet à beaucoup plus de jeunes de la région d’aller à l’école.

L’institut souhaite, pour sa filière métallerie qui regroupe 40 jeunes, pallier la vétusté et l’insuffisance de matériel de cette filière, et améliorer les conditions des travaux pratiques, afin que les jeunes soient mieux préparés pour leur futur emploi.

Avec vous, la FONDATION DON BOSCO pourra continuer à soutenir ces écoles. Vous pouvez donner ici ou par courrier à la Fondation Don Bosco  pour les écoles techniques en Afrique.

Projet en cours