Solidarité pour l’Ukraine

Le déclenchement de la guerre en Ukraine est un drame qui affecte également les Salésiens et Salésiennes de Don Bosco, qui se retrouvent aujourd’hui au coeur de la crise. Au péril de leur vie, frères et soeurs salésiennes font tout leur possible pour poursuivre leur mission et protéger les jeunes et populations qui leur ont été confiées.

« Très chers confrères… Il y a beaucoup de victimes parmi les soldats, mais aussi parmi les civils. Le monde entier attend des décisions immédiates pour arrêter l’attaquant. Dans toute l’Ukraine, il y a un danger de bombardement. Aujourd’hui, notre capitale, Kiev, souffre beaucoup, ainsi que les régions frontalières de la Russie » Lettre du P. Chaban Mykhaylo, Vice-Provincial (UKR), 25 février 2022

« Les confrères sont conscients des dangers qui peuvent exister, mais chacun m’a informé qu’il était prêt à rester pour accompagner les fidèles et les jeunes qui lui ont été confiés dans ce moment difficile » Lettre du père Marcin Kaznowski, Provincial (PLS), 25 février 2022

La présence Salésienne en Ukraine

Les Salésiens sont présents sur place dans les deux rites : le rite romain (celui que nous connaissons en France) et le rite gréco-catholique.

Pour ce premier – rattachés à la « Province salésienne de la Pologne Sud » (PLS) – les salésiens oeuvrent sur cinq sites en Ukraine : Odessa (3 confrères), Korostyshiv (3 confrères), Jytomyr (2 confrères), Peremyshlany (2 confrères) et Bibrka (4 confrères).

Concernant le rite greco-catholique – au service de la Province Salésienne de l’Ukraine (UKR) – des communautés sont implantées dans les différentes grandes villes : Kiev, Lviv, Zytomer, Dnipro.

La situation aujourd’hui

Face à la crise humanitaire, les salésiens et salésiennes tentent de protéger les jeunes accueillis dans leurs oeuvres et leurs centres autant que possible. Celà, implique :

  • le transport des jeunes des centres de l’Est de l’Ukraine vers des villes plus sûres à l’Ouest ;
  • l’accueil (et donc la création d’espaces) pour les réfugiés dans les villes de l’Ouest ;
  • la construction d’abris anti-bombe.

L’orphelinat à Lviv, qui accueille 70 jeunes, accueillera d’autres enfants des orphelinats de l’est de l’Ukraine et des familles dans le besoin. « Nous préparons les espaces. Quand viendront les réfugiés, nous pourrions accueillir jusqu’à 300 personnes. Il faut aussi penser à  nous approvisionner de différentes choses pour l’hébergement des réfugiés (matelas, lits, couvertures, etc.). C’est certain aussi que nous devrons aider en donnant de la nourriture  » , poursuit le P. Chaban. « La situation est tragique. Nous nous préparons à des moments encore plus difficiles… Nous ne savons pas combien de temps cette guerre se poursuivra et nous devons être prêts pour une période encore plus longue. »

Depuis Rome, l’équipe des situations d’urgences de la congrégation salésienne coordonne un certain nombre d’actions. On a ainsi appris, ce dimanche 27 février, que les salésiens de la province slovaque, en collaboration avec les salésiens de Lviv et la police ukrainienne, transportaient 50 enfants de notre orphelinat de Lviv vers la Slovaquie. Ils seront placés dans des familles. Le bus qui les amène à la frontière retournera en Ukraine avec une aide humanitaire.

Comment les aider ?

Structure au service de la congrégation, la Fondation Don Bosco se mobilise pour venir en aide aux frères salésiens, et ainsi aux populations locales qui leur sont confiées. La Fondation injecte sur ses fonds propres 3 000€ à ce fonds de solidarité d’urgence.

Vous pouvez vous joindre à la Fondation en :

  • donnant directement à cette page projet ; OU
  • en envoyant un chèque à l’ordre la FONDATION DON BOSCO au 393 b rue des Pyrénées  – 75020, Paris, en précisant au dos de votre chèque le projet « SOLIDARITE UKRAINE ».

Ce soutien permettra aux communautés locales salésiennes de gérer l’urgence en finançant pour les jeunes, familles et réfugiés : du matériel de premières nécessité, de la nourriture, des frais de logement, la construction d’abris anti-bombe.