Equipement en panneau photovoltaïque – Hôpital Jean-Paul II à Madagascar

Dans un pays où 80% des habitants vivent avec moins d’un dollar par jour, seulement 15% de la population a accès aux soins médicaux de base. Dans cette situation, les dispensaires catholiques offrent un accès aux soins pour tous. 

Cet hôpital comportera cabinets médicaux, chambres (chirurgie, médecine et pédiatrie avec maternité pour un total de 120 lits), logements pour le personnel, les bénévoles et  les proches des malades qui arrivent de loin.  Il est également prévu une chapelle, annexe de la maison des Sœurs et d’autres services relatifs à l’hôpital, comme la cuisine avec sa cantine et sa buanderie, l’incinérateur, etc….

Le projet : par qui ?

C’est le diocèse de Mahajanga qui est à l’origine de ce projet. Après les expériences réussies depuis 2003 de la construction du Lycée « Edith Stein » et du centre sanitaire de Ambovomavo, avec le dispensaire « Nino Baglieri » et la maternité « Geppo Di Martino », le diocèse souhaite proposer l’accès au soin à tous et construire un vrai hôpital. Il naîtra à Mahajanga, siège du diocèse, dont fait partie la mission de Marovoay, et on lui donnera le nom de Jean Paul II. Ce projet est lancé en 2011 et sera terminé à la fin de 2018.

L’initiateur du projet dans le diocèse est le Père Bruno Dall’Acqua, missionnaire de l’ordre du Carmel et économe du diocèse de Mahajanga, et trüs désireux d’améliorer les conditions de vie de la population de Marovoay (lieu du siège des Carmes Déchaux).

Il est soutenu par la conférence épiscopale italienne qui paie la moitié des frais de construction. L’autre est assurée par des dons et d’autres ONG. Les équipements et fournitures sont pris en charge par diverses ONG.

Le projet : pour quoi ?

Aujourd’hui, il s’agit de procurer l’électricité complémentaire par des panneaux photovoltaïques, et palier aux blackouts. Il existe déjà le système électrique local et le moteur diesel.

De plus, comme en 2014, des élèves du lycée professionnel Don Bosco et leurs professeurs pourront se former aux techniques photovoltaïques sur ce chantier-école. Ils pourront assurer ensuite la maintenance de l’installation.

Le budget du projet :

Budget total photovoltaïque : 473 000 euros
Financement souhaité : 60 000 euros pour les batteries

La Fondation EDF finance l’envoi du matériel par conteneur, et l’installation des panneaux.