Equipement d’une filière BTP à Koko, Niger

Le Niger connait aujourd’hui de fortes violences intercommunautaires (attentats, massacres et assassinats) dans un climat d’instabilité politique et économique affaiblissant ainsi les institutions d’Etat dont les écoles. Mais les éducateurs de Don Bosco ne reculent devant rien ! Ils continuent à travailler au service des jeunes, de la formation des plus démunis et souhaitent même accentuer leur présence ! 

Les éducateurs de Don Bosco sont actifs au Nigéria depuis 1982. En trente-cinq années, ils ont réussi à créer des écoles et des internats. Leur mission se concentre sur la formation intégrale de la personne humaine, et propose aux jeunes de devenir des citoyens responsables, autonomes, honnêtes, patriotes, et respectueux des autres orientations religieuses et culturelles. Les institutions de Don Bosco, par exemple, accueillent chrétiens et musulmans. Les jeunes sont un exemple fort de coexistence, de tolérance et d’esprit de famille.

Les Salésiens accueillent les enfants et les jeunes, en particulier les plus pauvres parmi les pauvres et les nécessiteux (jeunes exposés à des risques élevés – enfants dans la rue), pour lesquels ils développent soins de santé, alimentation et nutrition, éducation et formation.

Construire pour éduquer

Leur nouvelle présence au Nigéria date de 2014 et se situe dans le Nord-ouest du pays. C’est une vaste zone désertique marquée par l’absence d’opportunités éducatives. Les éducateurs salésiens, avec cette nouvelle présence à Koko vont pouvoir offrir des formations aux enfants et aux jeunes de cette région.

Les Salésiens doivent faire face à différents défis : le premier et plus fondamental est celui de l’éducation. Mais étudier sans avoir le nécessaire de base, n’est pas possible ; et donc ils ont dû d’abord creuser des puits pour avoir l’eau potable.

Un autre défi important en ce coin du Nigeria est constitué par les milliers d’enfants et jeunes, entre 7 et 15 ans, qui mendient dans les rues. Pratiquement tous ont été abandonnés et sont exposés aux groupes terroristes comme Boko Haram. Sans éducation ils sont facilement manipulés.

Les étapes suivantes ont été la construction de bâtiments pour y loger les éducateurs à demeure. Puis les Fils de Don Bosco ont construit l’école primaire et secondaire, pour donner aux jeunes une éducation et avec elle donner aussi l’opportunité pour un avenir meilleur. Enfin, la prochaine étape est la construction de maisons et internats pour ces enfants abandonnés dans les rues.

Accueillir et développer

Dans cette région de 274 000 habitants, à la fois aride et chaude, puis humide, la population est essentiellement rurale et cultive des céréales et du coton. Il y a peu d’opportunités pour les familles et les jeunes : soins inexistants, peu de système scolaire et la formation se fait de manière assez informelle.

C’est pourquoi le manque d’opportunité et de vision d’avenir pour les jeunes, ou les fausses espérances d’emploi, les rendent vulnérables à toutes sortes d’extrémismes, violence, enrôlement.

Les salésiens de Don Bosco, avec le support de Don Bosco Youth Network (ONG pour le développement des projets Don Bosco en Afrique de l’Ouest) se sont implantés donc dans cette zone et souhaite largement développer leur offre aux enfants et aux jeunes. En plus de l’enseignement général, ils proposent des formations professionnelles dans trois filières – BTP, électricité et couture – et souhaitent ainsi que les jeunes puissent contribuer au développement économique de leur région.

Parallèlement, les professeurs sont formés dans deux centres Don Bosco du pays (JOBITECH – John Bosco Technologies) dont les diplômes de formation sont accrédités par l’état.
Avec les succès et les expertises des autres lieux de formation au Nigéria, il n’y a pas de doute que les programmes à Koko trouvent leur public : 60 jeunes par an de 30 villages alentours et 1300 bénéficiaires indirects.

Une formation = un futur ! Aidez le centre de jeunes Don Bosco de Koko avec la Fondation Don Bosco !

Après 4 années dans la communauté locale, les salésiens ont reçu la confiance et le respect des responsables des communautés et de la population. Accueil, dialogue avec hommes et femmes, respect font partis de ce projet de création de centre de jeunes. Et les autorités locales ont prévu de prêter mains fortes aux constructions de bâtiments.

En effet, l’école est déjà bien établie et le centre de formation en cours de construction et d’équipements. Pour poursuivre la mission que les salésiens se sont donnés et former les jeunes, il leur faut maintenant acquérir les équipements pour les ateliers construction BTP !

En donnant, vous participez au projet d’équipement des 3 filières pour un total de 8500€.

Le projet sera supervisé par Don Bosco Youth Network qui a l’expérience et les compétences nécessaires.

Afficher l’image source

Projet en cours